VIE (Jean-Emile)

Directeur des renseignements généraux

 

Né le 6 avril 1915 à Chambéry (Savoie). Père préfet. Etudes au collège à Castres, aux lycées à Rodez et Tarbes, à la faculté de droit de Paris, à l’école libre des sciences politiques de Paris. Licencié en droit. Auditeur de l’IHEDN (1958-59).  Service militaire effectué du 15 octobre 1936 au 15 octobre 1938. Mobilisé du 22 mars 1939 au 7 septembre 1940 (affecté à une unité stationnée en Tunisie), puis du 12 mars 1945 au 1er avril 1946 (1ère armée française – 5ème bureau de l’état-major, détachement E du Wurtemberg). Reçu au concours de chef de cabinet de préfet du 10 avril 1941. Chef de cabinet du préfet de la Creuse (1er septembre 1941). Détaché en qualité de chef de cabinet du préfet délégué à la sécurité générale en Tunisie (2 septembre 1941). Reconduit par les Allemands le 4 avril 1943 via Naples,  sur Berlin et renvoyé à Paris. Réintégré dans les cadres de l’administration territoriale (16 avril 1943). Sous-chef de bureau à l’administration centrale (1er septembre 1943).  Délégué dans les fonctions de chef de bureau (11 février 1944). Officier de contrôle adjoint à la Mission militaire pour les affaires allemandes (1er avril 1945). Chef de service des affaires administratives de Wurtemberg et administrateur civil (1er janvier 1946). Chef de cabinet de Sabatier, directeur général des affaires administratives du GMZFO. Chef de cabinet du conseiller administratif du CCFA (2 avril 1948). Secrétaire général du CATI de Bordeaux (29 novembre 1949). Sous-préfet d’Autun (25 août 1950). Chargé de mission à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur. Directeur de cabinet du directeur général de la sûreté nationale (25 juin 1951). Directeur de cabinet du ministre de la Marine marchande P.Antier (21 janvier 1955). Chargé de mission au cabinet du ministre de l’Intérieur Bourgès-Maunoury (23 février 1955). Préfet, directeur des renseignements généraux (10 juin 1955). Préfet de la Marne, coordonnateur de la région Champagne (1er septembre 1961). Préfet de la région Champagne-Ardenne et de la Marne (16 mars 1964). Préfet de la région Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique (28 décembre 1966). A la disposition du ministre d’Etat chargé des DOM-TOM (18 août 1971), détaché en qualité de secrétaire général pour l’administration des DOM (1er septembre 1971). Conseiller maître à la Cour des comptes (7 janvier 1977). Membre de la CNIL (décembre 1983-1988). Préfet de région honoraire, conseiller maître honoraire. Conseiller municipal de Neuilly-sur-Seine (mars 1983). Président de l’association du corps préfectoral (1972-78). Modérateur à la formation permanente de l’ ENA. Chargé de cours à l’Université de Paris X (1985).

 

Ouvrages : Faut-il abandonner les départements d’outre-mer ?, Paris, Economica, 1978 ¤¤¤ La décentralisation sans illusion, Paris, P.U.F., 1982 ¤¤¤ Les sept plaies de la décentralisation, Paris, Economica, 1986 ¤¤¤ Mémoires d’un directeur des renseignements généraux, Paris, Albin Michel, 1988 ¤¤¤ « La direction des renseignements généraux contre le FLN en métropole » in La Revue administrative, n° 289, janvier-février 1996 ¤¤¤ Un préfet au XX° siècle, Paris, L’Harmattan, 2002 .

 

Sources : A. TC 1963, Who’ who 1953-54

 

Photographie extraite de la revue de la Sûreté Nationale n° 38 de  juin-août 1961

 

Bibliographie (ouvrages où il est cité) :

 

- AUBOUIN (Michel), TEYSSIER (Arnaud) et TULARD (Jean) - sous la direction de – Histoire et dictionnaire de la police, du Moyen-Âge à nos jours, Paris, Editions Robert Laffont, collection Bouquins, 2005, p. 481.

 

- BARGETON (René) – Dictionnaire biographique des préfets – septembre 1870 – mai 1982, Paris, Archives nationales, 1994.

 

- BRUNET (Jean-Paul) – La police de l’ombre. Indicateurs et provocateurs dans la France contemporaine, Paris, Le Seuil, 1990, p. 9-10 et 59-61.

 

- HARSTRICH (Jacques) - avec Fabrizio CALVI – R.G., 20 ans de police politique, Paris, Calmann-Lévy, 1991, p. 100-101.